Livraison gratuite dès 60 euros d’achat
Mon Panier 0
20 Oct 2011

Initiatives et beaux projets, En direct de la communauté

Elle coud, elle court, la Grisette

Si vous vous êtes baladé à Paris ces derniers temps, vous avez peut-être remarqué les affiches annonçant cette exposition au titre énigmatique à la Maison de Balzac : Elle coud, elle court, la Grisette.

Mais qui est donc cette Grisette ? Pourquoi court-elle ? Mais surtout que peut-elle bien coudre ?

 

 

La Grisette est une jeune couturière, plutôt coquette et apparemment malicieuse, mise à l'honneur au XIXe siècle dans la littérature, les beaux-arts et la chanson. Son surnom de "Grisette" lui vient du tissu gris dont seraient fait ses vêtements, même si elle est plus souvent représentée par les peintres et les graveurs vêtue de couleurs vives. Jeune ouvrière du textile, elle peut exercer différents métiers comme blanchisseuse, couturière, brodeuse ou mercière.

Féminine et pleine de charme, elle parcourt les rues de Paris, coiffée d'un bonnet de dentelle, d'un châle sur les épaules et chaussées d'une paire de fins souliers (l'équivalent de nos ballerines actuelles ?). Elle aime s'amuser, danser dans les bals et les guinguettes et semble profiter pleinement de sa jeunesse et son insouciance.

Libre et insaisissable, la Grisette est une figure très moderne, pas si loin de nous finalement : elle travaille, elle s'assume pleinement, elle aime la mode, elle crée ses vêtements et customise ses accessoires ! Qui sait, si elle vivait en 2011, la Grisette irait certainement se fournir chez Moline Mercerie...

 

L'exposition présentée à la Maison de Balzac trace donc le portrait et les multiples facettes de la Grisette à travers des objets, des peintures, des gravures, des textes littéraires et des chansons.

 

Exposition Elle coud, elle court, la Grisette

Du 14 octobre au 15 janvier 2012

A la Maison de Balzac, 47, rue Raynouard 75016 Paris

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une réflexion au sujet de « Elle coud, elle court, la Grisette »

  • fable

    Interessant cette petite touche d'histoire. Mais on aurait envie de lui donner un autre nom. C'est un peu terne" grisette"
    Merci de continuer à nous cultiver

    Répondre
Ajouter un commentaire