Livraison gratuite dès 60 euros d’achat
Mon Panier 0
26 Apr 2018

Créations, trouvailles et bonnes idées

La robe Bloom par « Dessine moi un patron »

Quel honneur ! Emilie Faurie, fondatrice de Dessine moi un patron, a choisi le tissu fleuri Bordeaux Glamour pour l’une des créations de sa toute nouvelle collection ! La jolie robe chemisier Bloom, que vous avez sans doute aperçue sur les réseaux. ON ADORE la silhouette féminine, la coupe courte et les détails délicats de ce vêtement tendance.

 

 

FullSizeRender

 

Infos : Robe chemisier estivale, déclinable en chemise, avec sa coupe appuyée par des pinces de taille et un décolleté joliment échancré. Pour lui donner plus de caractère, un travail de feston sur les emmanchures devant et un bavolet dos festonné ; Gradée (et testée) du 34 au 46 ; Longueur au dessus du genou, pour le plaisir d'ouvrir le dernier bouton...

FullSizeRender2

 

FullSizeRender

 

FullSizeRender3

 

Forcément, cette rencontre a été l’occasion de poser quelques questions à Emilie. C’est … l’interview Frou-Frou !

 

- Depuis combien de temps fais-tu de la couture  / du patronage… et qui t'a appris  ? 

J'ai commencé la couture par hasard, il y a 4 ans, lors de mon second congé maternité. J'ai toujours croqué des silhouettes et des vêtements, j'adore la mode et j'ai profité de ce temps "libre" pour contacter une couturière qui proposait de réaliser des vêtements à partir d'idées/dessins de la cliente. Lors de notre rencontre, elle m'a proposé de confectionner un vêtement avec elle, depuis le patron jusqu'au vêtement fini. N'ayant jamais approché une machine à coudre jusque là et n'y connaissant rien en couture, j'étais sceptique mais je me suis prêtée au jeu. 10 heures de cours plus tard, de retour chez moi, j'ai commencé à coudre des patrons du commerce, j'ai découvert les blogs de couture et l'univers des patrons indépendants. Rapidement, l'envie de constituer mon propre vestiaire m'a rattrapée. J'ai investi dans des livres, cousu beaucoup de toiles et de prototypes, et 8 mois plus tard, j'ai ouvert mon blog et j'ai commencé à élaborer ma 1ère collection de patrons !

 

- Qu’est ce qui t’a décidé à lancer ta marque de patrons, à côté de ton métier de dentiste ? 

Je me suis dit que si les modèles que j'élaborais me plaisaient tant, ils pouvaient aussi plaire à d'autres couturières. Et puis les marques de patrons indépendantes étaient alors moins nombreuses, j'étais convaincue d'avoir ma place en tant que créatrice.

Ma grande chance a été d'être bien entourée. A ce moment-là, de très bons amis possédaient une imprimerie et une entreprise vendant des sites internet ; l'aspect pratique du projet a été alors grandement facilité pour me lancer.

Au départ, je l'envisageais comme une façon de laisser s'épanouir ma nouvelle folle passion pour la couture ; je n'imaginais pas les proportions que cela allait prendre et ne pensais pas que cela empiéterait à ce point sur ma vie et mon métier "principal". J'ai actuellement 2 métiers à gérer, avec 24 h par jour, autant dire que mes nuits sont courtes :)

 

- Qu’aimes-tu tant dans la couture ?

Mon premier amour, c'est avant tout le vêtement. Avoir appris à coudre et à patronner m'a donné tous les outils pour imaginer et surtout produire ma garde robe idéale ! J'adore quand le modèle commence à prendre forme depuis mes premiers croquis jusqu'aux toiles. Le moment du choix des tissus est également un immense plaisir, je passe des heures à faire des repérages, chercher le parfait motif, la belle couleur, le futur vêtement prend forme dans ma tête! J'adore les beaux tissus, les imprimés, et la couture m'a beaucoup apporté sur la connaissance des tissus, matières.

Moi qui ai besoin que tout aille vite, la couture m'a enseigné la patience. Mon métier de dentiste avait déjà déblayé le terrain pour ce qui est de la dextérité et de la minutie. En revanche, mes connaissances en couture m'ont rendu très critique vis à vis des vêtements du prêt à porter, ce qui a eu l'effet positif de freiner beaucoup mes dépenses fringues.

 

- Qu’aimes-tu écouter (ou regarder) en cousant ?

J'ai eu plusieurs phases : tout d’abord, une passion coupable, et non partagée par mon mari, pour les films d'horreur, et pendant longtemps mes journées de travail à la maison était l'occasion de regarder tous les nanars possibles (mais n'ayant pas vraiment les yeux sur l'écran, ce type de film perd vite son intérêt !).

Et j'ai récemment découvert les podcasts : une révélation ! J'écoute surtout des podcasts sur la mode, l'entreprenariat, les vêtements (j'écoute Génération XX, Chiffon, Entreprendre la mode, La poudre). Mes journées couture étant avant tout de vraies journées (ou nuits) de travail, les écouter me booste, m'inspire, me fait réfléchir sur l'avenir de ma marque...

 

- Tu as choisi le fleuri Bordeaux Glam pour la jolie robe Bloom

Je n'avais jamais cousu de tissu Frou-Frou avant, j'ai immédiatement flashé sur la couleur et le motif. Et j'ai adoré coudre ce tissu qui est vraiment de belle qualité, le coton est superbe. Surtout, le gros avantage est que l'envers est aussi très beau. Et puis, le coton c'est reposant : il est facile de reporter son patron, ça ne glisse pas, on pourrait coudre les yeux fermés.

 

- Pour quel autre tissu Frou-Frou as-tu un coup de coeur et comment l’imagines-tu, une fois cousu ? 

Si je devais recoudre un tissu Frou-Frou, ce serait sans hésiter un de vos superbes motifs fleuris et cette fois-ci dans les bleus. J'imagine un joli top, peut être une nouvelle version sans manche de ma blouse Dahlia, ou la version top d'un de mes nouveaux patrons la robe Leaf. Avec un short en jean et de jolies sandales dorées, j'aurai la tenue estivale rêvée !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Ajouter un commentaire